samedi 15 février 2020

Conseil municipal du 13 février 2020, le dernier de la mandature

Le dernier conseil municipal de la deuxième mandature Fournier s'est tenu à l'hôtel de ville en présence de 25 élus, un record de participation.



COMMUNICATIONS DU MAIRE
Le maire relate la visite du président Macron à Chamonix et Saint Gervais ces 12 et 13 février.
Il était accompagné d' Élisabeth Borne, ministre de la Transition Écologique et Solidaire, et de sa secrétaire d’État Emmanuelle Wargon.
Événement exceptionnel, le président de la République a passé la nuit à l' Hôtel du Mont envers. Il a dîné à l’hôtel avec des scientifiques, le glaciologue Luc Moreau et la représentante du CREA spécialiste du réchauffement climatique Irène Alvarez.
Le lendemain matin il est descendu à la grotte de la Mer de glace, accompagné des scientifiques.
L’après-midi, au Majestic, il a lancé le nouvel Office Français de la Biodiversité (OFD), fusion de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage et de l'Agence française de la biodiversité. L'OFD a été officiellement lancé à Chamonix ce 13 février en présence d'une forte délégation des 2 800 agents de l'office en uniforme gris.
Il s'est ensuite rendu à Saint Gervais pour échanger avec le maire Jean Marc Peillex sur la protection du mont Blanc et les problèmes de surfréquentation.
En accord avec les maires des trois communes du mont Blanc, le contrôle de son accès se fera sur le principe de l'autorisation et non de l'interdiction. Tout ce qui n'est pas autorisé est interdit…
Un arrêté de protection de l'habitat naturel (APHN), outil mal adapté à un site minéral et glaciaire, est programmé d'ici la fin de l'année pour le sommet des Alpes. Les contrevenants aux bonnes pratiques seront passibles d'amendes de 750 à 1500 euros et non plus 38 euros comme aujourd'hui, somme réclamée aux pilotes de l'avion suisse qui s'est posé au Mont Blanc cette année. Combien d’hurluberlus chaque année risquent-ils cette amende ?
Les maires des communes de l'Espace Mont-Blanc français, Chamonix, Vallorcine, Servoz, les Houches, Sallanches, Saint-Gervais, Les Contamines, Hauteluce, Beaufort, Bourg Saint Maurice, signent ce 13 février à Chamonix une « Charte du Mont Blanc » dans laquelle ils s'engagent à adopter des stratégies coordonnées d'adaptation au changement climatique et de lutter contre les facteurs qu en sont la cause . Ils veulent élaborer un plan de gestion qui sera le socle de la candidature du Mont Blanc au classement au patrimoine mondial de l'UNESCO comme « Paysage Culturel ».
L’annonce du président que les camions Euro 3 et 4 seraient interdits au tunnel n'est pas une nouvelle de première grandeur...
Eric Fournier a obtenu avec satisfaction un financement de 160 millions d'euros pour la modernisation de la ligne SNCF La Roche sur Foron – Le Fayet. l’État verse 60 millions, la région et le département chacun 50 millions.
Les associations de défense du Mont-Blanc estiment les mesures annoncées insuffisantes et mal adaptées face à l'urgence et à la gravité des problèmes de surfréquentation, d'incivilité et de sécurité au mont Blanc.

Le maire se félicite du succès du Kandahar des 8 et 9 février aux Houches (même si les dossards des coureurs portaient en grand l'inscription « CHAMONIX ») . 20 000 spectateurs s'étaient inscrits pour chacune des journées. Pourtant, de nombreuses critiques ont été émises pour cet événement sans descente qui a coûté 10 millions d'euros. Peut-être aurons-nous une descente l'année prochaine ?

Eric Fournier annonce la mise en service de Bus au GNC pour la communauté de communes. D'autres seront livrés en février.

PRINCIPAUX DOSSIERS DU CONSEIL
Renouvellement de la concession de la buvette du Chapeau
Elle a été à nouveau confiée pour 9 ans à Thierry Couttet, actuel gérant, qui était candidat à sa propre succession. Face à ses concurrents, son dossier a été jugé plus solide, et la qualité des prestations qu'il a offertes pendant sa première concession a convaincu les élus à l'unanimité.

Refuge du Couvercle
Le refuge appartient à la FFCAM, mais il est construit sur parcelles communales. Il est proposé de renouveler la mise à disposition de ces emprises à la FFCAM par une convention de 30 ans moyennant une redevance annuelle de 150 euros. Au-delà, faute de nouvelle convention, la propriété du refuge reviendra à la commune.
Pendant la durée de la présente convention, la FFCAM s'engage à réaliser, sous son entière responsabilité, un programme de rénovation du refuge.
Ce programme de rénovation est estimé à la somme de 1,8 millions d'euros.
La diminution de fréquentation du refuge devenu d'accès plus difficila autorise une réduction de la capacité à 60 places, ce qui améliorera le confort. Entre autres travaux, des capteurs solaires thermiques seront installés. Il y aura une ouverture "hivernale" entre le 1er avril et le 15 mai.



En dehors de ces périodes, le refuge historique sera à disposition.
La commune de Chamonix a donné son accord de principe sur le versement d'une subvention de 400 000 euros échelonnés sur 5 versemens.
L'élu de la majorité Bernard Ollier alerte l'assemblée sur le nécessité d'être extrèmement vigilant sur
les travaux d'assainissement. 
Le conseiller d'opposition guide-cinéaste David Authman, 
qui fréquente souvent  le site,  déplore quant à lui l'état de saleté indigne des alentours des deux refuges.

Révision allégée N°2 du PLU de Chamonix – Les Iles
Les bâtiments des anciens tennis des Iles et leur terrain à Argentière sont en zone N inconstructible. Il est prévu de déclasser la zone en UY qui autorise l'implantation d'établissements artisanaux ou entrepôts. Un autre tènement voisin sera réservé au service public, pour stockage de matériaux et véhicules, et sera aussi déclassé de N à UY. La surface totale de la nouvele zone UY sera de 11 500 m².
Une partie du bâtiment du Tennis est concédé pour 6 mois à Mr Richard Ravanel jusqu'au 30 avril 2020.



Révision allégée N°3 du PLU de Chamonix – Les Favrands
Un projet de centrale hydro-électrique est en cours d'étude sur le torrent des Favrands
La levée du zonage "Espace Boisé Classé" s'impose pour la réalisation de la conduite forcée sur une surface de 560 m².

Quel avenir pour le Garage des Praz?
Un commerçant chamoniard, Monsieur Dominique CHOMARAT, a déposé un permis de construire portant sur le changement de destination en logements et commerce. Il est envisagé de réaliser 8 logements saisonniers dont 6 studios et 2 T2, plus 2 logements locatifs et un logement à vendre, ainsi qu'un commerce.
Une convention est signée avec la mairie pour la pérénnité des 8 logements saisonniers pendant 10 ans.



Convention avec La Chamoniarde
L'association La Chamoniarde renouvelle pour 3 ans son partenariat avec la commune de Chamonix. Son rôle est la prévention des accidents de montagne, la sensibilisation et la formation du public. De son côté, la commune met les locaux de la Maison de la Montagne à disposition, elle recrute le personnel nécessaire, elle soutient financièrement l'association dans ses actions.

Association Foncière Pastorale de Chamonix (AFP)
Cette association, présidée par Jean-Marie Lochet, regroupe les consorts des montagne de Balme, Charamillon, Blaitière, la Flégère, la Pendant, et la commune de Chamonix, et contribue au maintien d'une montagne vivante en préservant l’activité pastorale qui s'y développe.
La convention est renouvelée.

Cession d'une parcelle communale aux Grassonnets
Monsieur Stanisière acquiert la parcelle N° B 2735 située sur le parcours de la piste de fond.
Fabienne Ravanel, pour la majorité, met en garde le nouveau propriétaire contre toute plantation ou misse en place de grillages ou clôtures. Il semble que le projet de convention soumise ce soir aux conseillers ne soit pas assez explicite sur ce point. Il devra être revu.

La société de médecine de Montagne IFREMONT
Basée à l'hôpital de Chamonix, IFREMONT signe avec la mairie une convention d'occupation pour 18 mois d'une partie du 6è étage de la Tour T2 à Chamonix-nord.

La désormais habituelle question orale de l'opposition en fin de conseil
David Authman parle brièvement au nom de la tête de liste d'opposition Jean Fabre :
« Si vous êtes élu maire, démissionnerez-vous si vous êtes mis en examen dans l'affaire de la Compagnie du Mont-Blanc ? ».
Le conseiller d'Argentière Patrick Devouassoux s'adresse à David Authman en patois, faisant rire toute l'assemblée: "Avant d'écouter les cartchaneries de l'autre tabol, je voulais juste..."(1). Il n'ira pas plus loin, dommage, le maire l'interrompt et répond:
« Je bénéficie de la présomption d'innocence. Je n'ai aucune raison de répondre à votre question ».

(1) Traduction de la phrase entendue à distance:
 "cartchand'ries d' l'aut' taboeu"..

Le maire clôt la séance
Il adresse à ses conseillers et au personnel tous ses remerciements pour le travail accompli pendant les six ans du mandat écoulé. Il le fait sans cacher une certaine émotion et il est largement applaudi par tous les élus.

Si vous désirez faire un commentaire. Cliquer sur "commentaires" ci dessous.

samedi 14 décembre 2019

CONSEIL MUNICIPAL DU 11 DÉCEMBRE 2019

Le conseil s'est réuni au Majestic en présence de 19 élus. Pour une fois, il s'agit d'une courte séance qui s'achève à 20h15.

COMMUNICATIONS DU MAIRE

Les 5 communautés de communes de la vallée de l'Arve se sont unies pour solliciter la participation de l’État pour l’amélioration de la ligne Saint-Gervais – La Roche sur Foron afin d'obtenir, dans les meilleurs délais, un cadencement à la demie heure dans chaque sens.

La Conférence transfrontalière de l'Espace Mont-Blanc se réunira le 16 décembre à Chamonix. A l'ordre du jour le programme Adapt-Mont-Blanc pour l'adaptation au réchauffement climatique et le classement UNESCO du massif du Mont-Blanc comme Paysage Culturel.
Une « Balade thermique » avec une caméra spéciale aura lieu aux Pélerins à 18h30 ce lundi 16 décembre pour mesurer les déperditions caloriques des immeubles.
PRINCIPAUX DOSSIERS
Tarifs Compagnie du Mont-Blanc
Les 27 produits les plus vendus de la CMB, représentant 70 % du chiffre d'affaires, se voient appliquer une augmentation pondérée de 2,68 %, taux inférieur à celui fixé dans la convention de Délégation de Service Public (7,24%!).
Par contre, le Mont-Blanc Multipass 3 jours augmente lui de 6,15 %, hausse justifiée par la CMB par des prestation nouvelles supplémentaires : balades encadrées, entrées à QCTermes, Réduction au cinéma etc... Certains conseillers réagissent. Il semble que ces prestations devraient être optionnelles et non pas imposées.
Le Centre de BIEN-ÊTRE QC TERME veut s'agrandir


Après un an d'exploitation, l'établissement est victime de son succès. La salle de restauration est trop petite, les cabines de massages, très demandées, sont insuffisantes.
Cet agrandissement, prévu côté Est, vers l'espace nordique, n'aura pas pour effet ni pour but d'augmenter la capacité globale du centre.
Le périmètre de la Délégation de Service Public doit donc être augmenté, ce qui donne lieu à un avenant à la convention. Le coût de l'opération est de 2 100 000 € ce qui donnera lieu à une augmentation de 15 000 € de la redevance annuelle à la commune.
Le conseiller d'opposition Vincent Orgeolet s'enquiert du droit de passage piétons qui doit être respecté entre les installations du centre et le lac. L'adjoint Yvonick Plaud le rassure, un passage de 1,50 m est bien garanti (???).
Deux policiers municipaux outragés dans l'exercice de leurs fonctions
L'agresseur a reconnu les faits au tribunal et a été condamné à 500 € d 'amende au profit de chacun des deux policiers. Mais il n'a pas exécuté cette condamnation et la tentative de recouvrement n'a pas abouti. Dans ce cas, la loi dit que c'est à l'employeur public d'indemniser les agents, à charge pour lui d'en réclamer le remboursement auprès de l'auteur des faits.
Le conseil valide cette opération.
Règlement local de publicité
Le conseil n'est invité qu'à prendre connaissance de ces documents qui sont de la compétence de la Communauté de communes.
Il s' agit du bilan de la phase de concertation qui a été organisée pour la procédure de révision allégée du RPLP.
L'arrêt du projet fait bien la distinction entre d'une part les centres bourgs (Chamonix, Les Praz et Argentière) et les abords des monuments historiques, et d'autre part les autres zones agglomérées du territoire, les règles concernant essentiellement dans les deux cas les enseignes, préenseignes et publicités.
Les commerçants et autre annonceurs peuvent se renseigner en mairie sur le détail de cette réglementation assez complexe mais stricte à Chamonix. Entre autres, les enseignes ne doivent pas être lumineuses, mais rétro-éclairées. Mais, petite douceur dans ce domaine de sévérité, les usagers auront six ans pour se mettre en règle !
Ce sujet sera examiné lors du Conseil communautaire du 17 décembre 2019.
L'Hôtel de l'Arve va doubler sa capacité !


Une demande de permis de construire été déposée par Joël Didillon, représentant la maison, pour porter la capacité de l'hôtel de 37 à 72 chambres. Le Code du Tourisme impose la signature d'un contrat avec la commune qui propose de fixer la durée d'exploitation à 30 ans. La commission d'urbanisme a émis un avis favorable.
Trois élus de la majorité s'abstiennent, ils estiment l'impact visuel trop fort, ce sera un immeuble de six étages à peine moins haut que l'Alpina voisin!
Commerces ouverts le dimanche
Par décision du maire prise après avis du conseil municipal, ce nombre de dimanches où les commerces de détail seront autorisés à ouvrir est fixé à 12 par année civile. Ce dispositif concerne les grandes surfaces, qui seront néanmoins contraintes à la fermeture le dimanche après-midi.
La commune acquiert une parcelle de 28 m² pour construire un abri-bus aux Grassonnets

Si vous désirez faire un commentaire. Cliquer sur "commentaires" ci dessous.

dimanche 1 décembre 2019

CONSEIL MUNICIPAL DU 29 NOVEMBRE 2019

La séance s'est tenue en mairie en présence de 20 élus.

Elle débute par une minute de silence à la mémoire des 13 militaires tués au Mali dans un accident d'hélicoptères. Six d'entre eux étaient passés par l'EHM de Chamonix.

COMMUNICATIONS DU MAIRE
- 1,7 km de voie cyclable ont été ouverts promenade Marie Paradis.
- L'association « A chacun son Everest » au chalet Vallot fête son 25ème anniversaire.
- le 3 décembre seront livrés 32 logements sur la plateforme d'Argentière.
- L'Alpinisme au Patrimoine Culturel Immatériel de l'UNESCO devrait être officialisé le 12 décembre à Bogota.
- Les vœux du maire à la population (ou l'inverse) seront prononcés le 11 janvier 2021.

SEMCODA, la société qui possède 60 logements à Chamonix aux Tissières et sur la plateforme d'Argentière, présente son rapport annuel.
C'est l'élu Pierre Slemett qui est le délégué de la commune au conseil d'administration.
Chamonix possède 1 395 actions sur un total de 1 051 275 actions, soit environ 1/1 000 du capital.

LA CENTRALE HYDRO-ELECTRIQUE DE TACONNAZ TOURNE!


Elle a été mise en route le 7 novembre et injecte ses Kw dans le réseau de la Régie électrique des Houches qui les rachète.
Elle produit environ 12 Gwh par an, soit l'équivalent de la consommation électrique de 10 000 habitants (hors chauffage).
Les deux communes de Chamonix et Les Houches possèdent en commun 33 % des parts de la société SAS Taconnaz Energie, détenue par VOLTALIA SA ;
Le coût d'investissement s'est élevé à 8 284 106 euros.
Le montage financier devrait rapporter à la commune de Chamonix 3 616 000 euros en 20 ans, soit 180 000 € par an.
Les élus de la majorité considèrent que c'est une bonne affaire, mais les deux élus d'opposition présents Authman et Orgeolet estiment que la commune aurait pu augmenter sa participation en faisant appel au département et à la région et laisser moins de bénéfices à la société privée Voltalia. Ils s'abstiennent dans le vote qui autorise le maire à signer la convention.
La Centrale de Taconnaz n'est pas facile à trouver : il faut remonter la route de Taconnaz, puis prendre à gauche le Chemin du Nant, qui devient vite boueux, le suivre jusqu'au bout, et ensuite tourner à droite sur le chemin qui suit la rive gauche du torrent. Vous parcourez 100 m et vous y êtes. L'endroit est discret et le bruit sympathique de la turbine ne gêne aucun voisin.

CLUB DE MINERALOGIE
Un avenant à la convention qui lie la commune de Chamonix au club de minéralogie a été signé, qui fixe désormais à 30 % (au lieu de 20 % antérieurement) la part perçue par le club sur la vente de cristaux donnés au Musée par des cristalliers autorisés au ramassage, contre 70 % à la commune.
Le résultat est le même puisque ces sommes sont versées à un fonds qui sert à acheter des pièces pour le Musée, lesquelles seront inaliénables propriété définitive de la commune.

TRANSPORTS SANITAIRES TERRESTRES
Ils sont confiés à la société Ambulances Vallée de Chamonix, le seule qui ait répondu à l'appel d'offres.

TRANSPORTS SANITAIRES HÉLIPORTES
Ils seront assurés par la compagnie Chamonix Mont-Blanc Hélicoptères, la seule qui ait répondu à l'appel d'offres.

SI VOUS AVEZ UN ACCIDENT DE SKI VOTRE SECOURS VOUS COÛTERA, sauf si vous êtes assuré:
- 480 € sur piste
- 750 € hors piste
- 895 € pour une intervention par une société privée sur domaine skiable
- entre 980 et 16 000 € pour une mission de secours nécessitant des moyens exceptionnels (hélicoptère, médicalisation)
Ces tarifs sont approuvés par le conseil.

DEVINETTE: QUI CONNAIT LE TÉLÉSKI DE LA "SIFFLOTE"
C'est un téléski, démontable en été, situé à proximité immédiate du domaine de la Vormaine au Tour.
Il appartient à l'ESF d'Argentière qui l'exploite. Une convention autorise l'ESF à exploiter ce fil neige à corde basse qui doit se doter d'un « Système de Gestion de la Sécurité ».

FINANCES: 1 850 000 euros sont inscrits pour l'acquisition de l'immeuble SNCF de 13 logements chemin des Cristalliers
Voir blog du 11 octobre, conseil du 26 septembre 2019.
C'est la décision modificative du conseil votée ce soir.

DÉBAT D'ORIENTATION BUDGÉTAIRE
Quelques paroles glanées :
- C'est le dernier DOB du deuxième mandat Fournier. Il n'engage pas totalement la future équipe municipale de 2020 qui aura toujours le loisir de l’amender à sa guise.
- Les 20 % de contribuables qui n'ont toujours pas vu leur taxe d'habitation baisser seront satisfaits à partir de 2021, leur taxe baissera progressivement pour être supprimée en 2023.
- Au 31 décembre 2019 l'encours de la dette s 'élève à 43 M€. Il était de 66 461 K€ en 2010.
- En 2018, l'effectif communal était de 348 agents.
En 2018 et 2019 il a fallu créer 14 postes pour la crèche des « Petites cordées » à l'espace Jean Franco. Cette augmentation de personnel est compensée par des transferts d'agents vers la Communauté de communes. en 2019.
- Les investissements seront chiffrés à 7 000 K€, contre 9 905 K€ en 2019. Auxquels il faut rajouter les 7,5 M€ de reste à réaliser, projets qui qui seront livrés dans l'exercice:
- La salle de spectacles et de convivialité.
- La crèche d'Argentière
- Le Centre Technique municipal
- L'extension de la Cuisine centrale

- Ces chiffres ne sont pas définitifs, ils peuvent encore être modifiés lors du vote du budget en janvier lorsque Bercy aura publié en décembre sa loi de finances pour 2020.
- La ville a distribué 7 000 cartes ViaCham qui permettent un stationnement gratuit de 11 h sur certains parkings.
- Le télésiège du Mont a fait une excellente recette cette année, malgré le recul du glacier : + 7 %.


QUESTION ORALE DE L'OPPOSITION


En fin de séance, l'élu David Autheman pose une courte question au maire au sujet de la Maison des Artistes, fermée depuis cet été, et demande quel sera l'avenir de cette structure après le désengagement du Groupe Bontaz.
Le maire répond en se félicitant d'abord du bel aménagement réalisé dans le parc, puis de la restauration de la villa de la Tournette, bâtiment patrimonial de Chamonix. Il félicite André Manoukian pour son projet culturel.
Il ne précise pas les raisons qui ont entraîné la fermeture (par manque de rendement de l'opération) .
Il acte que le Groupe Bontaz, depuis la mort de son fondateur, détient toujours 70 % des parts, contre 30 % à André Manoukian.
La mairie est propriétaire, mais pas gestionnaire.
Il propose de construire nouveau modèle sur le mode associatif, qui permettrait de bénéficier de subventions.


CONSEIL MUNICIPAL DU 22 OCTOBRE 2019
J'étais absent et n'ai pas pu assister à la séance.
Mais je peux vous indiquer les principaux dossiers qui ont été discutés.

- Compte rendu d'activité du centre de Bien-être QC Termes et nouveau tarifs.
Les tarifs augmenteront en moyenne de 3,7 %…

- Hôtel Couttet : réhabilitation et exploitation
C'est le groupe PARIS INN GROUP qui a été désigné pour accepter le contrat de concession de service. Le projet est de transformer les bâtiments en hôtel 5 étoiles, en respectant l'architecture originelle.

- Un avenant prolonge jusqu'au 30 avril 2021 l'autorisation d'exploitation des Planards par la Société d’Equipement des Planards .
181 552 € d'investissements sont prévus pour des canons à neige, des travaux divers sur l'appareil ou les pistes.

- Production de neige pour le domaine nordique de Chamonix et pour les Planards.
L’Entreprise HYDRETUDES a été retenue pour la réalisation du Dossier Unique d'études jusqu'à l’enquête publique. Les prélèvements d'eau dans l'Arveyron devront être limités à 50m3/h.

- Demande de subvention pour la restauration de la Mappe sarde.

- Cession d'une annexe de Jean Franco de 401 m² située chemin François Devouassoux pour un montant de 720 000 € à l'agence Chamonix Immobilier, pour construire une résidence principale.

- Elections municipales des 15 et 22 mars 2020 : mise à disposition des salles communales aux différents listes candidates

Si vous désirez faire un commentaire. Cliquer sur "commentaires" ci dessous.

vendredi 11 octobre 2019

Conseil municipal du 26 septembre 2019

Veuillez m’excuser pour ce retard de mon compte rendu, j'étais absent de Chamonix ces deux dernières semaines.
Le conseil se tient en mairie en présence de 21 élus.
Une minute de silence est observée à la mémoire du président Jacques Chirac tout juste décédé.
Communications du maire
La centrale du torrent de Taconnaz sera livrée cet automne. Elle couvrira les besoins de 10 000 habitants.
Des travaux sur la ligne SNCF Saint Gervais - La Roche sur Foron sont programmés afin de permettre une augmentation de la cadence.
Rapport du président de la Compagnie du Mont-Blanc
Mr Dechavanne était déjà venu devant le conseil le 26 juin pour un « Point d'étape » suite à tous les problèmes subis pendant l'année 2018.
Il revient aujourd'hui pour présenter au conseil son rapport annuel d'activité. Il reprend un à un la genèse de tous les accidents survenus sur les diverses installations.
Il présente le bilan financier de la société dont je vous fais grâce.
Je vous donne simplement quelques chiffres clés :
- 2,4 millions de clients par an sur l'ensemble des sites.
- N° 1 du marché français avec 6,3 %.
- 3 millions d'euros reversés à la commune au titre de la loi Montagne.
- 2,1 Millions d'euros reversés aux transports de la vallée, soit 4 % du budget.
- 60 000 euros versés à La Chamoniarde.
- 344 000 euros versés aux Consorts.
- Une aide également au Club des Sports.
La société franco-suisse Trient-Balme pour équiper le versant suisse des Jeurs a été dissoute après 20 ans d'existence, aucun projet n'ayant vu le jour. Pour la grande joie de beaucoup de skieurs écologistes et des randonneurs très amateurs de ce magnifique site.
Cette mésaventure a coûté 273 000 euros à la Compagnie du Mont-Blanc.
Y-a-t-il maltraitance à l'EHPAD de Chamonix ?

C'est ce qui est dénoncé sur les réseaux sociaux à la suite d'une lettre d'une employée restée anonyme adressée à des membres de l'opposition. L'affaire est relayée au conseil par le conseiller d'opposition David Autheman.
Le maire a invité à la table Mr Maurice Richard, directeur des Hôpitaux du Pays du du Mont-Blanc, et le Dr Michel Mauriceau, président du conseil de surveillance. En effet, l'EHPAD de Chamonix est géré par les Hôpitaux du Mont-Blanc.
Dans une très longue intervention, le directeur assure qu'il n'a pas eu connaissance de faits de maltraitance, il expose les conditions de fonctionnement de l'EHPAD de Chamonix. Il reconnaît certaines difficultés de recrutement de personnel qualifié. Le coût de la vie à Chamonix, la difficulté de se loger, la modicité des salaires (1300 € par mois) et la forte concurrence des établissements suisses aux émoluments bien supérieurs sont un frein sérieux à l'embauche.
Un échange assez vif s'instaure entre le directeur et David Autheman, qui filme la scène. Ce dernier répète qu'il est inadmissible que l'on doive déplorer de la maltraitance dans l' EHPAD d'une ville comme Chamonix.Vous pouvez voir le film de ce dialogue sur face book.
Le président Mauriceau intervient dans le même sens.
La première adjointe Aurore Termoz, conseillère départementale, rajoute qu'il manque 500 places en EHPAD en Haute Savoie. Elle annonce qu'à Chamonix un agent communal non qualifié vient prêter main forte au personnel pour la distribution des repas.
Grotte de la Mer de Glace
L'absence de décision définitive quant à l'aménagement du futur accès au glacier oblige la mairie à signer un avenant prolongeant de six mois la durée de la convention actuelle, donc jusqu'au 30 avril 2020.
La grotte d'aujourd'hui, toujours attractive, vit ses dernières années sur le site actuel. Il faut chaque année rajouter des escaliers pour y accéder.
La future remontée mécanique est prévue de remonter vers l'amont du glacier au niveau des Echelets. Son tracé exact n'est toujours pas finalisé.
Buvette de Caillet
Ses gérants présentent leur rapport annuel qui manquait à la séance du conseil municipal du 26 juin.
Le chiffre d'affaire à 22 000 euros est en augmentation, grâce à une excellente gestion par Solène Boulle et David Sivrière. Ceci malgré un accès assez long et en l'absence d'arrêt officiel du train à son niveau.
Chalet-Buvette du Chapeau
La convention arrive à échéance au 30 avril 2020. Il y a donc lieu de lancer une nouvelle procédure de délégation de service public, ouverte à tous les candidats.
Soulignons l'excellente gestion du gérant actuel Thierry Couttet, la qualité de l'accueil et de la nourriture, les embellissements accomplis (terrasse en mélèze).
Projet de Chambre funéraire
Le 5 avril 2019 le conseil municipal s'est prononcé sur le principe d'une concession de service public pour une chambre funéraire à proximité immédiate du cimetière.
Aucun dossier de candidature et d'offre n'a été déposé à l'issue du délai réglementaire.
La procédure de passation du contrat de concession de service pour la la conception, le financement, la construction et l'exploitation est donc déclarée sas suite.
Cela n 'empêche pas un autre opérateur de faire une nouvelle offre, sans mise en concurrence.
Affichage dans les parkings souterrains
Le contrat de concession de service a été attribué à la SAS Publineige de Chatillon sous Bagneux.
La salle paroissiale d'Argentière devient propriété communale

C'est déjà la commune qui en assurait l'entretien et les charges.
La propriétaire était la SCI « Le Foyer des Oeuvres », des habitants d'Argentière.
Des travaux sont à effectuer, notamment la réfection de la toiture.
Ainsi la SCI cède la totalité du bâtiment à la commune pour l'euro symbolique.
La commune rachète un petit immeuble SNCF, 66 chemin des Cristalliers.

Elle fait jouer son droit de préemption pour l'acquérir au prix de 1 755 000 euros.
13 familles pourront donc continuer à vivre dans leur logement.

Si vous désirez faire un commentaire. Cliquer sur "commentaires" ci dessous.








vendredi 9 août 2019

Conseil municipal du 7 août 2109: un nouvel adjoint à la sécurité

Ce bref conseil s'est tenu en mairie avec une participation élevée de 23 conseillers alors qu'on est en août et que l'ordre du jour est très léger… Cherchez la logique !

Le conseil procède d'emblée à l'installation du nouveau conseiller municipal, Jonathan CHIHI, issu de la fin de la liste d'Eric Fournier en 2014, qui vient remplacer Jean-Louis verdier démissionnaire. Nous ne savons rien de plus à ce jour de ce nouveau conseiller sinon qu'en 2014 il faisait des études de sciences politiques. Mais en 2013, à la fin du premier mandat d'Eric Fournier, il avait déjà fait son entrée à la table du conseil à la suite d'une  vacance. 
Jean Louis Verdier, 8ème adjoint, a largement expliqué les motifs de sa démission dans un article de presse et sur sa page face-book en précisant bien  qu'il était en désaccord avec le maire sur le sujet de ses responsabilités à la tête de la commission de sécurité.

Le conseil doit pourvoir à son remplacement à la tête de cette commission de sécurité. C'est tout logiquement Claude Jacot qui a été élu 8è adjoint, à bulletins secrets, par 25 voix pour et une abstention. Guide de haute montagne, professeur à l'ENSA, spécialiste de l'accidentologie en montagne, il a toutes les capacités pour occuper ce poste sensible, qui touche aux avalanches, aux éboulements, aux intempéries, aux incendies, à la sécurité des accès aux refuges, etc... etc...

Il est également procédé à main levée à la désignation des membres de la commission des concessions de service public où Claude Jacot remplace également Jean-Louis Verdier.

RAPPORT ANNUEL DU GOLF DE CHAMONIX

Notre golf est un outil de diversification touristique majeur dans notre vallée. Il compte 600 membres issus de la haute et basse vallée. En plus, il a accueilli, en 2018, 8 560 touristes !

Sur 220 jours d'exploitation en 2018 il n'y a pas eu un seul jour de fermeture.

Il y a 23 salariés actuellement.

Son école de golf est très active avec plus de 100 jeunes inscrits.

Le chiffre d'affaire global 2018 est de 1 305 397 €, dont 463 812 € proviennent des cotisations des membres et 427 425 des green-fees extérieurs.

Le montant des investissements est de 146 965 € en 2018

Le levage du câble de la Flégère aura lieu début septembre et impactera momentanément le jeu sur les 9 trous du bas.

Les dirigeants du club attirent l'attention des élus sur la dangerosité de l'accès au golf par la départementale. En effet, une ligne blanche discontinue entre le rond-point des Praz et l'entrée du golf autorise des dépassements périlleux sur cette section en courbe, rendant la sortie ou l'entrée vers la route du golf très aléatoire. Ils demandent à juste titre une ligne blanche continue depuis l'Hôtel le Castel jusqu'après l'entrée du golf, avec un pointillé pour l'accès.

RENOVATION DU REFUGE DU COUVERCLE
Cette rénovation, estimée à 1,8 millions d'euros, comprendra des panneaux photovoltaïques et des capteurs solaires thermiques, entre autres aménagements.
Ce refuge, d'accès long et difficile par le chemin du balcon depuis que la route des Egralets est fermée pour cause de fonte glaciaire, est d'une assez faible fréquentation, donc d'une rentabilité limitée .
La FFCAM sollicite la participation de la région, du département et de la commune de Chamonix à hauteur de 400 000 euros chacun, le solde restant à sa charge.
L'élu de la majorité Bernard Ollier serait d'accord pour un « cofinancement » mais peut-être pas à ce niveau. Le maire trouve étrange que la FFCAM dépose un permis de construire sans apporter le financement de l'opération !
Les élus votent ce concours sans en préciser le montant exact, sous réserve qu'un certain nombre de conditions posées par la mairie soient remplies, notamment sur le plan environnemental.
Christian Dufour s'abstient.

BAUX ET CONVENTIONS
Des parcelles appartenant à la Communauté de Communes, dans le paravalanche de Taconnaz, sont prêtées à usage de pâturage au profit de GAEC BERGERIE D'ORTHAZ de Mr et Mme FOURNIER.

Une convention est signée avec la Compagnie des Guides et l'Ecole de ski pour l'occupation du parking du presbytère.

BOSTRYCHE

L'élu du Tour Christian Ducroz, responsable des forêts, informe le conseil d'une attaque importante du bostryche sur nos épicéas, un peu partout sur notre territoire. Les bûcherons haut-savoyards ne sont pas disponibles, tous occupés à traiter les suites de la tempête dans le secteur du Grand Bornand. Il est envisagé de faire appel à des bûcherons finlandais .

QUESTION ORALE DE L'OPPOSITION
L'élu David Authman fait un bref résumé d'un long communiqué au ton critique publié par des sympathisants de l'opposition sur les réseaux sociaux, demandant au maire d'user de ses prérogatives pour demander la fermeture de l'incinérateur de Passy et de le remplacer par une installation « moderne  non polluante», sans plus de précision. L'élu dénonce la « catastrophe sanitaire » que provoque cette usine et déplore la pollution que respirent non seulement les habitants du bas de la vallée, mais aussi les lycéens chamoniards dans les établissements de St Gervais-Passy-Sallanches et même les malades chamoniards hospitalisés à Sallanches…
Il est reproché au maire son " incapacité à tourner le regard vers le bas de la vallée".  
Le maire répond longuement à David Autheman. Il s'insurge contre les erreurs et fake-news régulièrement publiés par l'opposition sur les réseaux sociaux, à l'approche des élections, et les qualifie d' « inadmissibles ». Il rappelle à David Authman que le SITOM mis en cause n'est pas chargé du traitement des ordure ménagères mais seulement de leur collecte. Il assure qu'aucune ordure ménagère ne sera importée d'ailleurs que des pays du Mont-Blanc, et qu'il y a aujourd’hui un incinérateur de trop en Haute-Savoie, sous-entendu il faudra en supprimer un, mais lequel ? 

Si vous désirez faire un commentaire. Cliquer sur "commentaires" ci dessous.

samedi 29 juin 2019

Conseil municipal du 26 juin 2019: le point d'étape de la Compagnie du Mont-Blanc


                                                             L'usine Simond à la Vigie

Le conseil se réunit au Majestic en présence de 17 élus sur 29, ce qui est une faible participation.
Examinons les principaux dossiers abordés.
COMMUNICATIONS DU MAIRE
Le train de la vallée sera cadencé cet été à 30 minutes dans chaque sens entre Vallorcine et Les Houches (l'an dernier ce service cessait aux Bossons). Le cadencement à 30 minutes jusqu'à Servoz est programmé à bref délai.
La fréquentation du train est en augmentation constante. En 2000 on comptait 250 000 voyageurs par an. En 2018 on a atteint 900 000 voyageurs, on a presque quadruplé le nombre de passages.
Par comparaison, le bus transporte 2,5 millions de voyageurs.

Chamonix a reçu le premier ministre népalais en présence des himalayistes de la vallée. Notre ville a toujours entretenu d'étroits liens de coopération avec le Népal.


La communauté de communes a organisé le 24 juin à 11h au Majestic une réunion publique
ayant pour but d'exposer les 30 actions mises en place pour l'environnement et la vallée à énergie positive. Ces actions concernent les mobilités, l'habitat, les énergies, les déchets, le tourisme, la biodiversité et l'adaptation au changement climatique. Elles témoignent d'un réel effort de notre collectivité pour progresser dans la voie de la transition écologique.
L'information pour cette rencontre avait été largement diffusée. Pourtant cette réunion n'a rassemblé qu'une quinzaine de personnes. Si l'on décompte les quelques élus, fonctionnaires municipaux et journalistes présents, ce sont moins de 8 habitants de la vallée qui se sont déplacés, votre blogueur inclus. Les chamoniards, pourtant connus pour avoir une réelle fibre écologique, ne se déplacent pas quand on leur parle d'actions pour lutter contre le réchauffement climatique. Ne se sentent-ils pas concernés ?


Point d'étape par la Compagnie du Mont-Blanc
Le président Mathieu Dechavanne vient présenter aux élus la situation de la Compagnie du Mont-Blanc. Elle vient de passer une année difficile, avec une succession de pannes sur beaucoup d'appareils du domaine. Le président cite les interruptions liées à des causes extérieures,
comme la tempête d'une rare violence qui a endommagé le Panoramic Mont-Blanc, des fautes de fabrication des câbles qui ont entraîne les longs arrêts à l'Aiguille du Midi, la responsabilité reconnue du sous traitant Alp-Etanchéité dans l'incendie de la gare de Lognan, une fonte de permafrost à la télécabine de Bochard, et des défauts de structure des poulies de Planpraz qui ont rompu deux fois. Il reconnaît honnêtement quelques failles dans la vigilance des équipes d'entretien, comme au Savoy notamment, et quelques faiblesses dans la communication.
Malgré cette mauvaise saison, le chiffre d'affaire global a progressé de 2,4 %. On note bien sûr une baisse de 18 % sur les journées skieurs de Lognan – Grands Montets. Ce sont les destinations touristiques Aiguille du Midi-Brévent qui ont enregistré de bons résultats.
La reconstruction d'un appareil aux Grands Montets devrait débuter en 2020 et demandera au moins deux ans : ce sera un chantier compliqué, il n'y a là-haut ni eau ni électricité !
Cet été, Plan Joran fonctionnera du 15 juin au 1er septembre. La télécabine de l'Index, malgré l'arrêt de la Flégère, sera ouverte du 13 juillet au 25 août.
Monsieur Dechavanne annonce un chiffre d'affaire de 100 millions d'euros. La société emploie 600 personnes l'été et 900 l'hiver. Les charges de personnel sont évidemment très élevées. La compagnie reverse 2 millions d'euros pour les transports en commun de la vallée.
40 % du chiffre d'affaire sont consacrés aux investissements (moyenne nationale à 14-15%), ce qui explique sans doute une hausse moyenne des tarifs de 3,4 % pour la saison prochaine ( la municipalité a refusé une première proposition supérieure à 5%). Rappelons que l'inflation pour la période concernée est de 1,9 %.
En effet, la construction de la nouvelle télécabine de la Flégère coûtera 20 millions d'euros et non pas 15 comme prévu initialement.
La future télécabine de Charamillon programmée en 2020 coûtera aussi 20 millions d'euros.


Rapport annuel du Casino de Chamonix
Il est présenté par le directeur Jean-Philippe Gal, en poste depuis janvier 2019.
Le casino a été repris à la Société Française des Casinos par la société Hinvesto, spécialisée dans les machines à sous, qui a mis en place la Société du Casino de Chamonix.
La fréquentation est toujours en baisse. Le résultat net du casino reste toujours largement déficitaire. Le chiffre d'affaire 2017-2018 est de 1 739 858 €, il était de 2 083 185 € en 2016-2017, soit une baisse de 16,48 %.
Malgré les mauvais résultats répétés année après année, le personnel a été augmenté de 22 à 33  personnes et un plan d'investissements avec réaménagement des locaux a été lancé. Quatre tables neuves seront installées. L'horaire d'ouverture a été avancée à 11h au lieu de 14h, jusqu'à 2h en semaine et 3h le week-end.
Les 58 machines à sous rapportent 1 928 K€, et les jeux traditionnels seulement 501 K€.
Le prélèvement communal n'a été que de 45 211 € en 2018 contre 155 364 € en 2017.


Le Directeur des affaires culturelles sera désormais transféré à la Communauté de communes.
En effet, jusque là occupé par Arnaud Ledru à la municipalité de Chamonix, aujourd'hui sur le départ, 80 % des missions de ce poste concernaient la Communauté. Il est donc logique de le transférer aujourd'hui.
Le jury communautaire se réunira le 4 juillet pour examiner les candidatures parmi lesquelles de très intéressantes.


Zone de la Vigie
Aujourd'hui trois constructions sont en cours :
- l'entreprise Simond. L'impact paysager, vu du carrefour de la Vigie, sur fond de glacier des Bossons, est assez désastreux et condamné par de nombreux chamoniards. Je crois que les élus eux-mêmes n'avaient pas prévu, sur les plans en 2D, l'importance de la façade de la construction. 
- le Centre Technique Municipal (CTM) de Chamonix
- le Centre d'Entretien des Routes Départementales (CERD)

3985 m² restent disponibles pour des activités artisanales. La commune va proposer 9 lots entre 319 et 748 m². Elle organise une consultation pour désigner les futurs preneurs.

                                                                                                                    

Dons au Musée des cristaux
Deux belles pièces ont été données au Musée des Cristaux de Chamonix:
- Un quartz améthyste sur quartz fumé, provenant de l'Aiguille des améthystes, par Geoffrey CLIN.
- Des cristaux de fluorite violette sur quartz fumé provenant de l’arête du Moine par Stéphane DAN et Brice BOUILLANE.


Ancien bâtiment EDF de Chamonix
L'un des acquéreurs de 2014 revend déjà son appartement.
Une clause anti spéculative signée devant notaire avec la mairie, étant données les conditions très favorables de cette acquisition, oblige le propriétaire à reverser 75 000 € à la commune en cas de cession, c'est ce que la commune pouvait légalement espérer de mieux. Le vendeur percevra tout de même 62 % de la plus value égale à 200 000 euros. Il n'a pas fait une mauvaise affaire…


Rapport annuel des buvettes
Comme chaque année, les gérants des buvettes communales doivent remettre à la mairie un rapport de leur activité sur lequel figure notamment le chiffre d'affaire réalisé. Ce chiffre est indiqué dans le document remis aux conseillers, mais il n'est pas cité en séance publique. Je respecterai cette discrétion et ne ferai qu'établir un classement de ces buvettes en fonction de leur rentabilité.
En tête de classement on trouve la buvette des Gaillands, gérée par les guides, bien placée au pied du rocher et près de l'acro-parc.

                                                         Buvette des Gaillands
Puis viennent le Paradis des Praz, tenu par Florence et Lionel Tarantola, qui organise de nombreuses animations, et la buvette des Mottets, de Cathy Simond et Olivier Decrette, qui a un beau succès avec ses nuits en bulles.
Bellachat de la famille Balmat est bien classée aussi, et aux consommations il faut rajouter les nuitées qui assurent un certain chiffre.
En milieu de classement on note la Floria de Laurence Sammarchi et la buvette du glacier des Bossons du couple Ruby qui bénéficie du télésiège.
En queue de peloton on citera la cascade du Dard gérée par Raphaëlle Poulain, le Cerro de Timothée Mottin, , et le chalet des Pyramides de Christophe Mollier, que l'on ne peut attendre qu'après une longue marche.
La buvette de Caillet tenue par Solène Bollet et David Sivrière manque à ce rapport remis aux conseillers.


Question orale de l'opposition en fin de séance
L'élu d'opposition David Autheman donne lecture d'un communiqué de l'ancienne élue Hélène Le Solleuz, déjà publié sur les réseaux sociaux.
Elle demande au maire d'informer le conseil et les chamoniards de la qualification exacte des « délits ou crimes que vous êtes soupçonné d'avoir commis ou tenté d'avoir commis  et qui ont conduit à votre garde à vue du 9 avril 2019 ».
Le maire répond qu'il a déjà informé les chamoniards en détail sur cette audition dans un communiqué de presse du 17 avril.
Il ne parle pas de « garde à vue » mais de simple « audition ». 
Il assure qu'il n'a pris aucune décision pouvant peser sur le libre jeu de la concurrence dans le cadre de la DSP signée avec les remontées mécaniques. L'enquête se poursuit. Il demande aux élus de l'opposition de respecter le secret de l'instruction et la présomption d'innocence. A ce jour aucune personne n'est poursuivie. Il informera le conseil des suites données à cette affaire.
Il souhaite que le conseil municipal reste un espace de débat démocratique et qu'il ne se transforme pas en tribunal.

Information de dernière heure
Jean-Louis Verdier, adjoint à la sécurité de la liste majoritaire d'Eric Fournier, que l'on ne voyait plus jamais assister aux séances du conseil, a donné sa démission le 27 juin. Le nom de son remplaçant choisi sur la liste du maire sera connu prochainement.








Si vous désirez faire un commentaire. Cliquer sur "commentaires" ci dessous.