mardi 8 décembre 2015

Régionales: Effondrement du vote écologique à Chamonix

Pour apprécier la tendance évolutive de l’électorat de Chamonix, on pourrait comparer les résultats du vote du 6 décembre à ceux des élections départementales de mars 2015, ou à ceux des européennes de 2014. J’ai choisi de les comparer  à ceux des régionales de 2010, aux enjeux équivalents.

Le fait le plus marquant de ce premier tour du 6 décembre est l’effondrement du vote écologique, habituellement élevé à Chamonix, qui passe de 22,64% aux régionales de mars 2010 à 9,68% le 6 décembre pour Jean Charles Kohlhaas. Il y a bien sûr la forte baisse cet électorat au plan national, dû sans doute à la dérive gauchère du parti, au choix calamiteux d’Eva Joly au détriment de Nicolas Hulot aux primaires de la présidentielle en 2012 et au retrait des écologistes du gouvernement. Toutefois, ce score chamoniard est un peu meilleur que celui de la moyenne régionale à 7,62%. A noter qu'aux élections départementales de mars 2015, le binôme E.E.L.V. avait encore obtenu à Chamonix 17,98% des suffrages, devant le Front national et les socialistes.

Laurent Wauquiez pour Les Républicains fait  un excellent score à Chamonix avec 48,58% des voix, en petite augmentation par rapport aux 44,54% de la candidate U.M.P. Françoise Grossetête en mars 2010. Mais à l’époque le Modem partait en ordre séparé alors que cette année U.D.I. et Modem étaient alliés aux Républicains. On pourrait ainsi facilement expliquer par cette fusion  la progression du score de la droite d’une élection à l’autre, à moins qu'elle ne soit due à la présence du maire de Chamonix Eric Fournier en quatrième position sur la liste départementale. A noter que Megève fait beaucoup mieux que Chamonix avec 57,8% pour Wauquiez.

Le socialiste Jean-Jacques Queyranne améliore de 3 points son score de 2010, passant de 15,49% à 18,47%. Il récupère sans doute une partie de l’électorat écologiste.  Il se place en deuxième position et devance très nettement le Front national, qui pourtant le bat sur les moyennes départementale et régionale.

Le Front national fait un bond en avant, passant de 7,64% en 2010 à 14,13% le 6 décembre, mais ce score de Christophe Boudot à Chamonix n’est pas comparable à celui de 25%  qu’il réalise  en région Rhône Alpes Auvergne, et 26% en Haute Savoie.  A Chamonix, le vote Front National est très loin d’être massif comme ailleurs en France.

Les « petits candidats » font un score anecdotique. Le meilleur est Eric Lafond pour « 100% citoyen » avec 2,49% des voix. Pourtant son programme politique n’est pas très clair, sinon qu’il soutient les P.M.E.
Il devance de peu la communiste/Front de Gauche Cécile Cukierman qui obtient 2,46% des voix.

A Chamonix, le vote diffère beaucoup selon le quartier où l’on habite !
Laurent Wauquiez obtient un score fleuve de 62,81% aux Praz, aux Bois et au Lavancher, mais seulement 36,43% aux Pélerins !
A contrario, le frontiste Christophe Boudot récolte 21,71% des voix aux Pélerins, mais seulement 9,78% à Argentière.
Les quartiers éloignés de la pollution Les Praz, Les Bois, Le lavancher ne votent qu’à 5,26% pour le candidat écologiste Jean Charles Kohlhaas, mais aux Bossons, au bord de la Route blanche, on vote vert à 12,79%...
Le socialiste Queyranne culmine avec plus de 21% aux Pélerins, aux Favrands, aux Barrats, au Betty et aux Mouilles, ainsi qu’à la Frasse et dans la  Plaine des Praz, mais il n’obtient que 14, 74% aux Praz, aux Bois et au  Lavancher, fief de la droite.

Dans les autres communes de la Communauté
Les trois  petites communes de la vallée de Chamonix ont eu un meilleur vote écologique que leur grande sœur: Jean-Charles Kohlhaas a obtenu presque 14% des voix aux Houches et à Vallorcine, et presque 16% à Servoz.
Servoz vote traditionnellement plus à gauche : Jean Jacques Queyranne y devance Laurent Wauquiez de trois petites voix avec 31,46% et se hisse en tête du scrutin !
C’est aux Houches que le frontiste Boudot fait son meilleur score avec 19,62% des voix, et à Vallorcine qu’il est plus faible avec 8,57%.
Le score de Queyranne à Vallorcine n’est pas mauvais non plus avec 27,42%, mais  il y est largement devancé par Wauquiez qui totalise 40,57%.  Ce dernier se place mieux à Vallorcine  qu’aux Houches et à Servoz  (respectivement 38,27 et 30,61%).


A Chamonix, le camp des gagnants est celui des abstentionnistes :  60,49% des inscrits !  Mais en 2010 ils étaient encore plus forts : 64,41%...  La mobilisation citoyenne est en hausse !

Si vous désirez faire un commentaire. Cliquer sur "commentaires" ci dessous.

4 commentaires:

Anonyme a dit…


je regrette amèrement que l écologie ne soit pas mise en avant par la droite :je n ai rien vu dans les propositions de monsieur Wauquiez dans ce sens. Et dire que notre maire fait parti de cette liste.
Qui soutenir ,que faire............voter en son âme et conscience pour l avenir de nos enfants et parce que voter=donner son avis(pour une fois qu on nous le demande;j ai du mal avec les abstentionnistes car le vote blanc peut être aussi une solution)
Elisabeth

Blog d'Eric Lasserre a dit…

Merci Elisabeth,
Moi aussi j'ai du mal à croire qu'Eric Fournier adhère au discours de Laurent Wauquiez. Il est bien loin de ses prises de position! Mais que voulez-vous, quand on veut jouer dans la cour des grands en politique, il faut faire beaucoup de concessions...
E.L.

jacques loux a dit…

les trois "petites communes de Chamonix" sont plutôt les trois communes de la communauté de communes.
Parmi celles ci, Les Houches n'est pas une si petite commune, compte tenu de son nombre d'habitants.Elle se distingue par un vote frontiste important et un vote ecolo significatif.
Merci pour cette intéressante présentation des résultats, et à Dimanche prochain.
Jacques

valoune1000 a dit…

la liste 100% citoyen à un programme pas très claire?
c'est pourtant une des rares liste, ci ce n'est la seule, à promouvoir une démocratie plus participative, ce qui tient à coeur les chamoniards du boutch à boutch, avec un suivi des élus, mais forcément quand les média ne laissent la place qu'au front national et aux deux partis dominants historique, il ne faut pas s'étonner des résultats.
quand les gens comprendrons que les régions n'on de pouvoir qu'en termes de transports, de gestion du patrimoine et quelques subventions d'entreprises, ils arrêterons de voter pour des partis qui leur promettent la lune.