samedi 24 août 2013

Conseil municipal du 22 août 2013

Publicité BMW en montagne : le maire ferme les yeux sur l’affichage hivernal.
A l’occasion d’une question orale, j’ai rappelé au conseil l’interdiction de toute publicité sur le territoire de la commune de Chamonix, et interrogé le maire sur ses intentions face à l’implantation choquante des gros portiques BMW à Balme et à la Flégère. Je lui ai exprimé notre souhait qu’il fasse respecter au plus vite la règlementation communale et qu’il demande le démontage des portiques illégaux dès cet automne.
Mais le maire se montre laxiste face à la Compagnie du Mont Blanc. Il accepte que le contrat avec BMW se poursuive jusqu’à son terme, soit la fin de l’hiver 2013-2014 nous assure-t-il.
D’ici l’hiver, les publicités contestées seront dissimulées par des bâches – on imagine la laideur du camouflage, en pleine nature, quelle que soit la couleur des bâches...  -
Elles ont été commandées, ne sont pas encore livrées... Le seront-elles avant l’arrivée de la neige ?  Ce jour là bien sûr elles seront retirées et les portiques publicitaires seront à nouveau visibles pour les skieurs. Et la règlementation sera bafouée pour une deuxième année consécutive.
Nous nous promettons cet automne d’aller photographier les modules bâchés pour vous montrer l’offense qui sera faite au site.



Motion de soutien au journaliste d’Europe N°1 Didier François, client des guides de Chamonix, et à son photographe Edouard Elias, détenus en otages par un groupe non identifié en Syrie depuis le 6 juin 2013.

Maison des artistes à la Tournette
L’appel à projet lancé par la mairie a permis de sélectionner le projet du musicien André Manoukian et de l’aménageur Pascal Armand. L’affectation culturelle pour cette villa du début du XXème, propriété communale dans le parc du Couttet,  a été confirmée.
Le rez de chaussée sera occupé par un bar musical.
Les étages seront aménagés en résidence d’artistes, avec 7 chambres, sans exploitation hôtelière.
Au sous-sol seront installés un studio d’enregistrement et un studio de captation vidéo.
C’est l’Association Chamonix CosmoJazz Festival qui assurera la programmation culturelle et évènementielle.
Une convention définit les modalités de partenariat  entre la ville et l’association.
Un bail commercial pour l’exploitation du bar sera signé avec la société « La Maison des Artistes » qui réalisera des travaux estimés à 300 000 euros pour l’aménagement intérieur de la villa. La société versera  un loyer annuel à la commune.
De son côté, la commune a entrepris les travaux de rénovation extérieure du bâtiment pour un montant de 300 000 euros.

Validation du PLH (Programme local de l’habitat)
Il se décline en 10 actions opérationnelles :
1 – Développer le parc de logements aidés en locatif et accession
2 – Adapter les PLU, mobiliser les outils de maitrise foncière, orienter la production de logements.
3 – Mutualiser les moyens financiers
4 – Accompagner l’adaptation et la réhabilitation du parc locatif aidé ancien
5 – Renforcer la mobilisation en faveur de la maitrise de l’énergie
6 – Mobiliser le potentiel de logements touristiques vacants  en faveur des actifs
7 - Adapter le logement au vieillissement des ménages
8 -  Répondre aux besoins d’hébergement d’urgence et d’accueil des saisonniers
9 – Mettre en place une ingénierie spécifique habitat au sein de la Communauté de Communes
10 – Constitution et animation d’un comité partenarial de suivi du PLH

36 logements sur la plateforme SNCF d’Argentière
Une consultation a été lancée en vue de désigner l’opérateur appelé à réaliser ce programme de 30 logements en locatif et 6 logements en accession sous la gare d’Argentière. Un local communal sera aménagé, peut-être en crèche touristique, qui manque tant à notre ville.
Les logements seront répartis en quatre petits immeubles.
Le conseil est appelé à retenir l’offre de la société SEMCODA.
Le PLU doit être modifié en zone UA.
Le projet ménage l’emplacement d’une station de départ pour une télécabine reliant la gare d’Argentière au téléphérique de Lognan-Les Grands Montets.

La maisonnette communale  de la gare de Montroc a été attribuée à un couple, avec conclusion d’un bail emphytéotique de 50 ans, comme cela a été fait récemment pour l’école des Frasserands voisine.
Les acquéreurs financeront les travaux de remise en état, estimés à 123 000 euros.

Acquisition de la Montagne de la Balme (dite aussi la Barme)
Cette « montagne », située dans la vallée de la Diosaz, s’étale sur une surface de 673 Ha entre le cours de la Diosaz et les crêtes des Aiguilles Rouges. Elle est comprise dans les limites de la Réserve Naturelle des Aiguilles Rouges. Elle présente un intérêt naturel et faunistique indéniables. Sa clairière centrale possède deux bâtiments d’alpage. Ceux qui connaissent la Balme savent à quel point ce lieu est magique.
La commune se porte acquéreur auprès du propriétaire via la SAFER pour un projet environnemental et accessoirement pastoral pour une durée de 30 ans.
La vente est proposée  à 142 000 euros.
Malheureusement, la promesse d’achat exclut toute utilisation des bâtiments à des fins touristiques. Ces chalets auraient pu constituer une très belle étape pour des randonneurs attirés par les espaces sauvages de la Diosaz.

Les très luxueux « Chalets Philippe » du Lavancher vont s’agrandir.
La capacité d’accueil va passer de 6 à 13 chambres.
Le conseil approuve le projet de convention avec Monsieur Courtines.


Les célébrités pourront venir en toute discrétion et toute quiétude séjourner dans les petits chalets de cet  hôtel, sûrement le mieux caché de la vallée.

Si vous désirez faire un commentaire. Cliquer sur "commentaires" ci dessous.

3 commentaires:

Philippe Mention a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Philippe Mention a dit…

Si le maire refuse délibérément d'intervenir auprès de la compagnie du mont-blanc afin de faire respecter la réglementation en vigueur sur le territoire communal, il faut demander l'intervention du procureur de la république afin que ce dernier l'oblige à agir.
A la veille des élections, cela pourrait bien le faire réfléchir....

Anonyme a dit…

Je suggère que la Compagnie du Mont Blanc reverse une partie des sommes reçues par BMW à la mairie afin de refaire les routes de Chamonix. Cela serait logique et pour cela on serait prêt à supporter ces horreurs publicitaires.En ce qui concerne le site touristique de Blanche Neige et les sept nains au Lavancher , il est intéressant de constater que célébrité ne rime pas avec bon goût ....
Geist