mardi 27 décembre 2011

Conseil Communautaire de la vallée de Chamonix Mont-Blanc


Il s’est tenu le  20.12.2011 à la salle Jean Morel de Servoz.
27 conseillers sur 37 étaient présents. Voici le résumé des principaux dossiers traités :

 2012 : le dernier Kandahar aux Houches
Motion pour le retour des grandes compétitions de ski alpin dans la vallée
Le calendrier de la FIS prive la vallée de Chamonix de toute épreuve de coupe du monde de ski alpin pour les trois années à venir. Cela chagrine beaucoup les Houchards et les chamoniards.  La concurrence internationale est rude, notamment de la part des pays émergents d’Asie et du  Caucase.
Les  élus du conseil communautaire votent donc à l’unanimité une motion demandant à  l’Etat son soutien et aux mouvements sportifs, au ministère des sports, aux collectivités, aux partenaires économiques, d’étudier et de financer les investissements à envisager pour un ancrage durable des sites de la vallée dans le circuit des compétitions internationales.

Motion pour une stricte application du PPA
En novembre 2011, le niveau d’alerte pour les PM10 (particules) a été atteint 24 jours consécutifs  dans la haute vallée de l’Arve, ce qui constitue une réelle urgence sanitaire.
Suite à la présentation du PPA (Plan de Protection de l’Atmosphère) par le préfet le 19 décembre, les élus sont inquiets du manque de précision et de volontarisme des mesures annoncées. Ils adoptent donc une motion qui met les points sur les « i » et réclame que soient réellement mises en œuvre les mesures suivantes :
- restriction  des circulations des poids lourds pouvant aller jusqu’à l’interdiction en cas de persistance des dépassements des seuils d’alerte.
- création d’une ZAPA (Zone d’Action Prioritaire pour l’Air), bien que notre bassin de population soit inférieur à 50 000 habitants, seuil d’éligibilité légal pour une telle mesure.
La motion est adoptée à l’unanimité.
Les habitants de la vallée ont un peu de mal à se faire entendre. Leur voix est de peu de poids alors que certains bassins de population autrement plus importants, comme Grenoble, sont également très pollués.

Le conseil charge son président (Eric Fournier) de mettre en œuvre le schéma de mobilité douce pour le périmètre de la Communauté de communes de la Vallée de Chamonix.
Une étude présentée aux élus propose un schéma des itinéraires cyclistes, une offre de stationnement vélos, les aménagements à modifier ou à réaliser, une organisation de la complémentarité  des déplacements doux avec les transports collectifs.

EHPAD au Centre Jean Franco
Le projet d’une maison pour personnes âgées dépendantes de 50 lits se précise. On connait déjà le prix de journée : 58 €, et le montant du loyer qui serait versé par les Hôpitaux du Mont-Blanc : 208 000 euros  par an.
Le Conseil Général de la Haute Savoie apportera 590 000 euros pour la réalisation.
Des aides supplémentaires pour la construction de logements sociaux sont attendues. Enfin, le produit de cession de l’ancienne MAPA, « aux meilleures conditions possibles » (donc pas pour du logement social...) sera susceptible de compléter le plan de financement.
Adossé à cet EHPAD seront également construits une résidence foyer-logement et une crèche municipale de 60 places. Le promoteur devrait être désigné au début du 2è trimestre 2012. La durée des travaux est estimée à deux ans.
Le dossier doit être présenté au conseil de surveillance des Hôpitaux du Mont-Blanc.

Le Conseil  approuve la création de deux emplois d’animateurs nature pour la Réserve Naturelle des Aiguilles Rouges.

Remise aux normes du tremplin du Grépon
La restructuration lourde de cet équipement, plastification incluse,  coûtera 1 169 700 € TTC.
La communauté de communes a la volonté de soutenir ce projet, le saut appartenant au patrimoine sportif de la vallée. Ainsi sera relancée l’animation en entrée de ville avec l’accueil de compétitions jeunes de niveau international. L’Etat et le Conseil Général devraient financer  pour 495 500 € HT, la communauté de communes pour 978 000 € HT.

Le  29 décembre, ma collègue Marie-Noëlle Fleury, principale instigatrice du projet saut à Chamonix, me fait part d'une erreur dans les chiffres publiés ci-dessus. 
La restructuration lourde de cet équipement coûtera 978 000 euros HT. L’Etat et le Conseil Général devraient financer pour 495 500 € HT (environ 50 %). La communauté de communes pour 978 000 € HT - 495 500  = 482 500 euros HT.


L’Office du Tourisme de Vallorcine a toujours un peu de mal à boucler son budget, d’autant plus qu’il y a eu cette année des charges de personnel supplémentaires. C’est bien volontiers que les conseillers votent une rallonge de 15 000 euros.

 Si vous désirez faire un commentaire. Cliquer sur "commentaires" ci dessous.

2 commentaires:

jacques loux a dit…

quels sont les "investissements pour un ancrage durable des sites" dont la communauté de communes aurait besoin pour trouver grâce aux yeux des "responsables" du choix pour les compétitions de ski?
Nous savons aujourd'hui que le Kandahar 2012 aura bien lieu sur la verte.On appréciera cette année encore les bénéfices et contraintes imposées par les organisateurs. Récemment, une compétition internationale à été annulée, non pas faute de neige, mais faute de neige artificielle! Un comble. Bientôt, on exigera que les pistes soient uniformément revêtues de plastique!
Jacques Loux

Blog d'Eric Lasserre a dit…

Essentiellement des travaux sur la Piste Verte: profil,sécurité, aménagements divers.
E.L.